F F I C A K

Loading

Khouribga Clôture du Festival International du Cinéma Africain

Grand Prix Ousmane Sembene pour le film « L’automne des pommiers »

Du réalisateur Mohamed Mouftakir / Maroc

La capitale du phosphate a vécu, encore une fois, une merveilleuse et fructueuse semaine au rythme d’une image africaine mouvante et émouvante, au rythme d’un festival qui a désormais conquis les cœurs car on y trouve un espace de réflexion sur le devenir du cinéma de notre continent, mais aussi un espace de délectation et d’interaction.
Khouribga nous a encore une fois plongés au cœur de l’Afrique à travers des images les plus sincères, les plus franches, les plus authentiques et les plus humaines. Khouribga a, encore une fois, créé l’émotion, mais aussi déclenché la réflexion sur un cinéma africain qui souffre et qui à chaque fois qu’il accouche d’un produit filmique, c’est dans la douleur mais aussi dans la joie du nouveau-né.
Ainsi, Le FICAK, en se lançant sur des bases solides et en rayonnant au moins à l’échelle africaine, s’est érigé en forum du champ cinématographique africain, un forum crédible avec une programmation riche et variée, des présences éminentes et des débats les plus fructueux.
Ainsi, cette année encore, notre festival de la capitale du phosphate a créé l’émotion aussi bien au moment de l’hommage dédié à Mohamed Choubi, acteur marocain et grand passionné de littérature et d’art, qu’au moment de la cérémonie de remise des prix. Quand le cinéaste et président du jury Sâad Chraibi monta sur l’estrade, le suspense était intense tellement un prix à Khouribga compte beaucoup pour nos cinéastes africains surtout les plus jeunes d’entre eux. Voici, par ailleurs, le verdict final de cette 22ème édition du festival du cinéma africain de Khouribga :

I- Prix Don Quichotte:
Oliver Black de Baba Tawfik / Maroc
II- Prix de la critique :
Oliver Black de Baba Tawfik / Maroc
III- Prix de la section films documentaires

Mention spéciale : film « Broken Mirrors » d’Othmane Saadouni / Maroc

Grand prix « Najib Ayyed » : « Marcher sur l’eau» d’Aïssa Maïga / Niger

Prix du Jury « Paulin Soumanou Vieyra » : «The letter » de Maria Lekow & Christopher King / Kenya
IV- Prix de la section films de fiction

Mention d’honneur : Feu Mr Samir Sabri pour son rôle dans le film
« 2 Talla Harb » de Magdy Ahmed Ali / Egypte

Mention d’honneur : Mohamed Tsouli pour son rôle dans le film
« L’automne des pommiers » de Mohamed Mouftakir / Maroc

Mention à Dyness Daisy Lungu pour son rôle de Buumba dans le film
« Maria Christu » de Paul S. Wilu / Zambie.

Mention pour la troupe de chorégraphie et de chants dans le film
« La nuit des rois »de Philippe Lacôte / Côte D’ivoire.

Mention pour l’image au film
« Oliver Black » de Tawfik Baba / Maroc

Le Grand Prix « Ousmane Sembène » : «L’automne des pommiers » du réalisateur
Mohamed Mouftakir / Maroc

Prix spécial du jury « Noureddine Sail » : « J’irai au diable » de la réalisatrice Ismahane
Lahmar / Tunisie.

Prix de la meilleure réalisation « Idrissa Ouedraogo » : « 2 Talla Harb » du réalisateur
Magdy Ahmed Ali / Egypte.

Prix du scenario « Samir Farid » : « La nuit des rois » du réalisateur
Philippe Lacôte / Côte d’Ivoire.

Prix du 1er rôle féminin « Amina Rachid »: Madame Girley Charlène Jazama pour le rôle
de Sylvia dans le film « White Line » de Desirée Kahikapo / Namibie.

Prix du 1er rôle masculin « Mohamed Bastaoui»: Mr Michael Wawuyo SR. Pour le rôle
de Yohani dans le film « A taste of our land » de Yuhi Amuli / Rwanda.

Ainsi, la cérémonie de clôture eut lieu dans un cérémonial simple, mais combien solennel et émouvant. Ce choix a été prémédité puisqu’il s’inspirait de la réalité d’un cinéma africain qui ne cesse de souffrir le martyre, un cinéma toujours à la recherche d’une lueur d’espoir.
Rendez-vous donc l’année prochaine comme dut le déclarer l’animateur de cette cérémonie de clôture, mélodieuse, bienveillante quoiqu’il manquait le charisme et l’imposante personnalité d’un certain Noureddine Sail, déclaration qui émotionna nos vaillants organisateurs ainsi que tous leurs invités africains qu’ils souhaitent retrouver pour la prochaine édition sur fond d’un new look. Et vogue la galère pour la 23ème édition !

Bulletin N°8 ELAZHAR

8 Rue Tindouf Cité Administrative
25000 Khouribga.Maroc

festikho@gmail.com

00212-808-551-494

Bulletin ficak N° 1
[3d-flip-book id="190" ][/3d-flip-book]
Bulletin N°09 2018