SmartAddons mardi, mai 3rd, 2016 -Views

Mot de Bienvenue

Architecte des rêves, Nour-Eddine SAIL se pose , non sans inquié- tude,

les questions les plus brûlantes de la chose cinématogra- phique.

 

A quoi servent les Festivals Afri- cains de Cinéma ? Ceux, du moins, qui se présentent comme étant au service des ciné- matographies des différents pays africains…Que ce soit le FES- PACO (Ouagadougou), les  JCC (Carthage),  le FCAK (Khouribga), en passant par Montréal et Al Oq- sour… Et d’autres encore! Sont-ils les baromètres d’une mi- sère sans nom qui ne permet plus de trouver, in-situ, ni les bonnes  idées à flmer ni, encore moins, les moyens concrets pour ce faire ? Sont-ils encore des lieux néces- saires pour la reconnaissance afri- caine, et pourquoi pas internatio nale, du fait cinématographique africain ? Ou ne sont-ils plus que des traces éparses laissées par des pratiques anciennes de « rassemblements » qui faisaient sens à l’époque et qui, aujourd’hui, relèvent de la compul- sion répétitive-une sorte d’habi- tude, en somme.

En l’absence de cinématographies nationales d’Afrique, de marchés Africains de flms et de salles de cinéma qui crédibilisent ces marchés, les différents Festivals Africains actuels ou à venir, ne seraient-ils que les symptômes d’un manque à être ?? Courage ! Parlons-en !

Nour-Eddine Sail

 

Share




Contact Info

  • 8, Rue tindouf, cité administrative
    Khouribga, Royaume du maroc
    Tel / Fax 212 (0) 523 490 666
    Email : festikho@gmail.com
Top